Eternia

Pourquoi seulement penser dans un seul monde, alors qu'une infinité vous attendent par Eternia
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Complètement détruit [Stella]

Aller en bas 
AuteurMessage
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Complètement détruit [Stella]   Dim 2 Sep - 23:47

La ruelle n'était pourtant pas des plus caché, il était assez facile de voir qu'il y avait eut un accident ainsi que de nombreuse traces de sang sécher. N'importe qui pouvait venir et prendre ce qu'ils avaient envie, ou alors aider une personne qui pourrait en avoir besoin. Néanmoins, ce coin la était réputé à appartenir à une des mafia de Caprica, qui même malgré le manque de guerre, avait souvent beaucoup de problème. Il fallait dire qu'entre des clan d'assassins, des mafieux ainsi que d'autre petite guerre de territoire, ce monde n'avait rien à envier à d'autre qui eux avait beaucoup de guerre actuel, mais cela n'était pas le sujet du jour.

En effet, collé contre un mur se trouvait un homme, ces habits étaient en charpie et son corps incapable de bouger à cause de l'explosion combiner à d'autre problème. Phovos était donc la, incapable de voir ou d'entendre quelque chose à cause de l'impact de l'explosion il y a quelque jours, néanmoins, ce dernier avait quand même tenter de crier à l'aide. Le résultat était ce qu'il se passait à présent, il avait perdu la foi de crier, à quoi bon si personne ne venait à son secours, tout le monde devait avoir peur, pire même, peut-être y avait il un mafieux dans le coin qui surveillait ce qu'il se passait, veillant à ce qu'il meure dans d'atroce souffrance.


"A quoi bon..."

Il se parlait à lui même, d'une voix légèrement brisé et assez basse pour que personne ne puisse l'entendre. Depuis le temps, les plaies qu'il avait eut étaient cicatrisés, bien qu'elles continuaient de le démanger, enfin, si il avait la force d'y toucher, il serait déjà parti depuis longtemps. Il n'avait plus la force de pleurer de  toute manière, il restait simplement la, les yeux fermer, essayant de bouger son corps comme il le pouvait, car bien qu'il était incapable de mettre la moindre parcelle de force dans ces jambes, les bouger semblait toujours possible, ce qu'il faisait très légèrement. Ce n'était pas grand juste, juste les bouger très légèrement de place, l'homme faisant la même chose pour ces bras, il n'avait pas envie de les engourdir après tout, même si pour être parfaitement honnête, à quoi bon continuer.

Il avait vraiment perdu foi en l'humanité, envers tout ce qu'il avait chercher à protéger jusqu'à maintenant. Ces parents avaient eut raison au final, tout le monde l'avait trahi pour éviter d'avoir plus de problème, il était tout seul et allait mourir comme un moins que rien. Rien que pour ce jour, il espérait revenir en arrière pour dire à son père qu'il était désolé de ne pas avoir eu confiance en ces paroles, il avait voulu montrer qu'il avait raison, mais au final, voila ou il se trouvait maintenant.

Comme ce dernier était incapable d'entendre ou de voir quoi que ce soit, il était impossible de savoir si une personne allait s'approcher de lui pour l'aider, à moins que l'ombre de la personne ne le touche. Il était dans un noir complet depuis l'explosion après tout, son esprit s’effritant face à ce silence et à cette noirceur qu'il n'était pas du tout habituer. Qui sait si son esprit allait disparaître avant que son corps ne s’éteigne complètement par manque de nourriture, mais une chose était certaine, sans aide, cela allait être la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Mer 5 Sep - 2:09

Stella venait d’avoir un rendez-vous à son emploi et elle souriait simplement, mais cela n’avançait pas tant que ça. Elle avait un moment erré dans les rues un moment, ne sachant pas vraiment ce qu’elle allait pouvoir faire, quand une chose à la périphérie de son mouvement attira son regard. Il s’agit d’un homme, au sol. Il avait visiblement eut de gros ennuis, mais elle ne pouvait pas le laisser comme ça. Elle s’engagea dans la ruelle, elle n’était un danger pour personne, alors elle pu le rejoindre sans problème. La renarde alla donc rejoindre l’homme et vérifié ses normes vitales en parlant à voix basse, bien sur, elle ne pouvait pas savoir qu’il n’entendait rien. En tout cas, elle posa doucement une main sur l’épaule de l’homme alors qu’elle s’emparait de son téléphone portable avant de commencer un numéro. Elle demanda une ambulance, expliquant rapidement l’état de l’homme, en tout cas, ce qui pouvait être vu de prime abord. Elle tenta de lui parler, mais il ne réagissait que peu…

La jeune femme remarqua bien vite qu’il ne l’entendait pas. La renarde soupira doucement et passa une main devant ses yeux. Très bien, ça allait être un peu compliqué et elle ne pourrait pas communiquer avec lui tant qu’ils ne seraient pas à l’hôpital. La jeune femme s’assit simplement près de lui, elle ne savait pas si il comprenait avec les mouvements des lèvres, mais elle pris délicatement une de ses mains pour la poser au niveau de ses lèvres à elle. Elle avait alors recommencer à parler, articulant particulièrement.


« Je ne vous veux pas de mal, je vais vous aider. Je m’appelle Stella et j’ai appeler une ambulance... »

Elle le reformula à plusieurs reprises, laissant une pause entre chacun, jusqu’à être sûre qu’il l’ai compris. Puis, elle resta un moment près de lui, Jusqu’à voir l’ambulance. Là, Stella pris doucement le bras de l’homme et le passa simplement autour de ses épaules en douceur. Puis, elle passa un de ses bras dans le dos de l’homme et tenta de l’aider à se lever… mais apparemment il ne pouvait pas tenir debout. Elle jura et un des ambulanciers la rejoignit et elle lui demanda de l’aide pour le porter à l’ambulance. Il s’exécuta et en peu de temps, l’étranger fut installer sur un brancard. Elle insista également fortement pour les accompagner, disant qu’elle pourrait probablement aider et qu’au pire, elle savait quoi faire pour ne pas déranger. Un des ambulancier jura, mais ils avaient céder et la renarde s’installa à l’arrière, près du Brancard, serrant sa queue contre elle. Puis, doucement, la jeune femme vint reprendre la main de cette homme, comme pour lui montrer qu’il y avait une présence amicale. Ils verraient alors ce qui pourrait se passer une fois qu’ils seraient à l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Jeu 6 Sep - 9:28

Une sensation se fit ressentir de la part de Phovos, quelque chose qu'il ne c'était pas attendu, bien qu'il comprenait peut-être que quelqu'un lui venait certainement en aide. Il se demandait bien ce que cette personne pourrait gagner de le sauver, après tout, il n'était qu'un simple policier, oui, il pensait cela au passé car il était certain qu'avec tout ce qu'il c'était passé maintenant, ils n'allaient plus vouloir le voir. Il avait essayer de bouger légèrement pour montrer qu'il était vivant, ce qu'il fut brièvement une réussite, mais pour le reste, la question allait être de savoir comment faire en sorte que cette personne puisse communiquer avec ce dernier.

Il senti alors qu'on lui prenait la main avant qu'elle ne soit poser sur quelque chose de doux, à sentir les mouvements, cela devait être des lèvres. Il lui fallu quand même un petit moment et quelque répétitions avant de comprendre le nom de la personne ainsi que le fait qu'elle avait appeler une ambulance, ce qu'il répondit en hochant la tête, ne voulant pas paraître impoli. Le nom de cette personne, ou du moins ce qu'il pensait avoir compris prouvait qu'elle était une femme, mais à sentir la douceur du peu de la peau de la demoiselle en plus de son odeur, il n'y avait aucun doute.

Il y eut certain moment ou il se sentir transporter, ainsi que d'autre ou il fut allonger, ce qui signifiait que l'ambulance était bien arriver. Il fut légèrement soulager de cela, d'être quand même sauver, bien qu'encore une fois, il se doutait qu'il allait y avoir une raison derrière cette aide. Non, il avait perdu un peu foi envers d'autre personne, même si cette Stella semblait rester la, à lui prendre la main. Cette sensation était douce et même si il c'était promis de ne plus croire en personne, elle pourrait avoir le bénéfice du doute rien qu'en l'ayant sauver de cette endroit...

Avec encore un peu de temps, la petite troupe arriva finalement à un bon hôpital de Caprica ou Phovos fut rapidement emmener. Stella fut certainement très proche de ce dernier et cela malgré les demandes des docteurs, soupirant de voir une personne si têtue. Il y eut alors une batterie de test, la personne auscultant l'homme jugea bon de décrire tout les problèmes moteurs ainsi que le manque de vision et son de ce dernier à Stella, pensant qu'elle était comme sa petite amie ou alors quelqu'un de proche. A partir de ce moment, la question était de savoir comment payer tout ce qu'il pourrait avoir besoin, ce qu'il demanda sans même tourner autour du pot, il n'était au courant de rien bien entendu.

Une fois tout cela mis au point, le docteur pu finalement partir pour laisser Stella avec Phovos pendant une petite heure, certainement le temps de mettre au point quelque soins et de demander à quelqu'un de se préparer pour la suite des soins pour lui. Ce dernier ne savait vraiment pas ce qu'il se passait, il n'y avait que du noir après tout et il ne semblait pas vouloir ouvrir la bouche, ne sachant pas si quelqu'un allait vraiment pouvoir lui répondre, même si il sentait la présence de Stella, voir même son contact.

Avec encore un peu de temps, une infirmière vint à leur rencontre, cette dernière portant une tenue peut être légèrement courte pour son bien, surtout avec les formes qu'elle se payait. Enfin, Phovos n'allait pour le moment pas être capable de voir cela, même si à la vu du bel homme qu'il était, elle fut tenter de s'amuser un peu en vérifiant les blessure sur son torse en collant légèrement sa poitrine contre l'épaule de l'homme. Ce dernier ne su pas du tout comment réagir, cette sensation était très douce en plus du fait qu'on lui touchait le torse d'une manière légèrement peu conventionnel. Enfin, il n'y avait que Stella pour vraiment juger de cela alors que l'infirmière affirmait que Phovos semblait vraiment avoir beaucoup de cicatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Ven 7 Sep - 1:59

Stella avait pris les choses en main quand à cet homme dont elle ne savait pourtant rien. En quelque temps, les voilà qui étaient maintenant dans l’ambulance et elle avait obtenu de demeurer à ses cotés. Assise dans l’ambulance, elle gardait maintenant la main dans l’homme au creux de la sienne. Elle lui aurait bien souffler des paroles apaisantes, mais de toute façon, il ne pouvait pas l’entendre alors elle se contentait de lui montrer sa présence, de lui prouver qu’elle restait là, à ses cotés, tout le temps. Ils finirent par arrivé à l’hôpital et, encore une fois, la renarde insista lourdement pour pouvoir rester dans les alentours. On céda face à elle. Elle avait cependant dû relâcher la main de l’homme et Stella en avait profiter pour rassembler les quelques affaires qu’il avait eut sur lui pendant qu’on s’occupait de lui. Dans le même temps ses oreilles frissonnaient alors qu’elle écoutait ce qu’on lui disait sur le traitement de cet illustre inconnu. On lui parlait comme à un membre de sa famille, mais elle ne dit rien contre ça… Il faudrait bien quelqu’un pour le lui retransmettre après tout.

On lui parla de ce qu’il devrait avoir pour aller mieux, évoquant les sommes qui devraient être mises en œuvres et Stella avait quitter les lieux quelques instants, le temps d’appeler ses supérieurs, d’expliquer ce qui s’était passé et de parler du cas de l’homme. Ils avaient été semblé gênés un moment, puis, ils avaient accepté de lui faire parvenir un dossier de prise en charge, si l’homme acceptait de le remplir, il serait aider quand aux différentes prises en charge. Elle les remercia et retourna dans la chambre. Les soins étaient apparemment en pause pour le moment, il y avait juste une infirmière… qui se collait à lui d’une façon que la renarde n’aimait vraiment pas. Ses dents grincèrent sans qu’elle ne puisse rien y faire. Dans son dos, sa queue eut un mouvement nerveux et ses oreilles se couchèrent sur son crâne alors qu’elle força une petite toux avant de prendre la parole un peu sèchement.


« Je pense que vous outrepassez quelques peu vos fonction mademoiselle, je me permettrais donc de vous mettre à la porte de cette chambre et de m’occuper moi-même des blessures de monsieur... »
« Comme si... »
« Il se trouve que je suis tout aussi qualifiée que vous pour ce genre de chose et si vous ne me croyez pas, appelez ce numéro. »


Elle lui avait alors donné une carte de l’endroit où elle travaillait et l’infirmière lui avait lancé un regard furibond avant de sortir. Probablement pour vérifier. Elle s’en fichait. Elle entrepris donc elle même de vérifier les plaies de Phovos, donc elle avait appris le nom via son dossier, ils avaient dû jeter un œil à ses papiers. Stella laissa ses doigts fin parcourir les cicatrices les plus anciennes, alors qu’elle désinfectait et pansait les plus récentes avec le matériel que l’infirmière avait laissé derrière elle. Elle ne revint pas… ce que Stella jugea préférable… En tout cas, elle ne revint pas avant les soins suivant. Des soins ou des examens quand à ce qui pouvait être fait d’autres ? La renarde le regarda tristement, cherchant comment communiquer. Eux, ils allaient probablement appeler sa famille et elle n’aurait alors plus de raison d’être là. Dans son état actuel, apprendre le braille serait compliqué, alors, elle revint près de lui et lui pris la main, recommençant son manège de la ruelle.

« Ils vont probablement appelé votre famille, vos soins risquent d’être contraignant. D’une certaine façon, vous avez de la chance, je suis aide soignante et je me suis permise de faire remonter votre dossier à mes supérieurs, nous allons vous aidez comme nous le pouvons, vous comprenez ce que je dis ? »

Elle avait parler lentement, en articulant, répétant les sections de phrase, mais elle ne pouvait qu’espérer qu’il ait pu la comprendre. Elle attendait une réaction de sa part, même un simple signe de tête et, sans pouvoir s’en empêcher, elle avait délicatement repousser la sombre chevelure de l’homme, dégageant son visage avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Lun 10 Sep - 14:41

Phovos avait ressentit un moment une sensation bizarre au niveau de son corps, ce n'était pas celle qu'on pouvait ressentir quand on l'auscultait, mais quelque chose de plus doux... Il avait un peu de mal à saisir ce que cela pouvait signifier, mais avec le mouvement qu'il pouvait ressentir autour de lui, cela ne fut que courte durée. Au final, il ne préféra pas trop s'en soucier, au risque de comprendre qu'il s'agissait de quelque chose de mal. Il se trouvait dans un hôpital au dernière nouvelle, ou en tout cas d'après ce que la jeune femme qui l'avait sauver avait réussit à lui dire, alors il allait au moins lui accorder le peu de confiance qu'il pouvait en ce moment.

Un moment sans aucun contact arriva avant que quelqu'un d'autre ne lui toucha de nouveau le torse, et Phovos compris assez rapidement qu'il s'agissait d'une autre personne. Le contact était beaucoup plus doux et semblait regarder chacune de ces cicatrices, le faisant légèrement frisonner bien qu'il resta simplement en place à regarder le plafond, enfin, sa tête devait être tourner vers le plafond, le reste n'était que son imagination. En tout cas, ce dernier avait beaucoup de temps pour réfléchir à ce qu'il allait faire par la suite, il n'avait plus de travail ni même de maison certainement, alors autant changer de ville et de vie, ce n'était pas comme si il pourrait faire mieux...

Il sentit alors le contact des lèvres de cette dernière contre sa main, certainement sa manière de lui dire ce qu'il devait ce passer. Il était reconnaissant pour la jeune femme de faire cela, même si il pourrait y avoir une très légère gêne une fois qu'il pourra vraiment la remercier. Toutefois, ce qu'elle avait chercher à lui dire ne lui plaisait pas tant que cela, surtout en ce qui concernait sa famille. Il avait certes encore un peu d'argent, bien qu'il n'était pas certain que sa banque le considère comme mort maintenant, mais pour ce qui était de ces parents, il n'était pas utile d'allé les déranger, après tout, il était renié depuis longtemps.


"Oui, mais contacter ma famille ne servira pas, ils m'ont renié il y a longtemps."

Il n'avait pas à le cacher, ce n'était pas comme si ils allaient vouloir le revoir, au contraire même. Enfin, maintenant qu'il avait parler, il était certain que la jeune femme à côté de lui allait chercher peut-être à en savoir un peu plus sur ce dernier, bien qu'il n'allait pas vraiment ouvrir la conversation. Il ne réussissait plus à avoir confiance en quelqu'un après tout, il venait d'être trahi à plusieurs reprise et ce n'était pas parce qu’une jeune femme venait de le sauver et de l'aider qu'il allait simplement l'écouter sans broncher. Elle avait tout de même le droit au bénéfice du doute et il se demandait bien ce qu'il allait se passer, alors autant essayer encore une fois de parler non?

"Vu mon état, le coût des soins vont être trop élevé pour moi, je vais certainement être bientôt mit dans une cellule pour handicapé."

Il y avait bien entendu une autre solution, mais comme il ne pouvait pas bouger sans aide externe et par déduction ne pas travailler, il était condamner à être simplement sur une chaise à être aider éternellement. Cela fut un peu plus confirmer quand un docteur arriva pour annoncer à Stella que la famille reniait toute implication avec Phovos, comme si ce dernier n'était plus du tout leur enfant. Le médecin regarda alors un moment les soin fait, remerciant la jeune femme pour son travail avant de lui expliquer un peu plus clairement tout ce qu'avait besoin le jeune homme rien et cela rien que pour bouger. Pour résumer, cela était assez cher et à la vu du manque de revenu et à moins que quelqu'un ne ce porte garant de lui, ce qu'il avait suggérer allait certainement être mise en place...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Mar 11 Sep - 23:05

Stella demeurait sur ses gardes maintenant, elle resterait à ses cotés pour éviter qu’il ne se fasse violer sans comprendre ce qui lui arrivait. Elle était décidée à rester à ses cotés autant que possible. Avait-elle pitié de lui ? Non, elle avait simplement le coeur sur la main, il en avait toujours été ainsi avec elle. Bien sur, elle avait aussi pris soin de l’homme, s’assurant que ses cicatrices seraient suffisamment soignées pour ne pas s’infecter. Oui, il valait mieux que ce soit elle qui s’occuper de lui. Enfin, elle lui avait parler, encore une fois, même si, pour le moment, ce n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus simple, mais elle ne voulait pas le laisser dans le noir… enfin, seulement littéralement en tout cas. Il avait alors annoncer que contacter sa famille ne servirait pas puisqu’ils l’avaient renier il y avait longtemps. Les oreilles de la renarde se couchèrent sous son crâne, puis, elle avait soupiré avant de hausser les épaules alors qu’elle se décidait bel et bien à ne pas le laisser tomber.

Elle ne savait pas vraiment comment réagir face à tout ça et elle avait alors garder les oreilles assez basses sur son crâne. Quoi qu’il en soit, elle tenait toujours la main de l’homme dans la sienne et elle passa doucement son doigt sur le dos de la main de l’homme. Il lui expliqua alors qu’avec son état et le coup des soins qui allaient probablement être trop élevé pour lui. Puis, il dit qu’il allait probablement être mis dans une cellule pour handicapé et elle se mordilla la lèvre un bon moment avant de soupirer. Elle allait lui proposer quelque chose quand quelqu’un entra dans la pièce. Un docteur. Elle tourna alors les yeux vers lui, penchant légèrement la tête sur le coté sans trop savoir ce qu’elle allait pouvoir dire ou faire. Comme l’avait dit l’homme, la famille de Phovos ne voulait pas entendre parler de lui. Elle avait abandonné les siens, mais elle trouvait quand même ça triste. Le médecin lui expliqua alors ce dont avait besoin l’homme. Tout ça avait l’air assez coûteux et elle soupira avant de s’engager à payer les soins qui pourraient le sauver… Pour le reste… il faudrait encore qu’elle passe un coup de fil… peut-être… Elle discuta quelques instants avec le médecin, puis, elle se tourna vers lui, un peu mal à l’aise. Puis, elle se mordilla légèrement la lèvre avant d’à nouveau poser la main de l’homme sur ses lèvres.


« Phovos… J’ai lu votre nom sur votre dossier. Je vais payer pour vos soins, ne vous inquiéter pas. Je ne peux pas vous laisser ainsi. J’ai une proposition à vous faire. Je travaille dans un organisme de soins… peut-être qu’on pourrait vous aider à vous adaptez à votre nouvelle condition… Le mieux possible. »

Elle ne savait pas vraiment comment il allait se comporter vis à vis d’elle après ce qu’elle lui avait proposer, mais c’était plus fort qu’elle, elle voulait lui venir en aide autant que possible. En attendant, ses oreilles étaient bien dressées sur son crâne alors qu’elle le regardait, attendant simplement, ce n’était pas comme si elle pouvait faire grand-chose de plus… Même si elle savait que s’engager pour ses patrons, ce n’était peut-être pas au mieux. Dans le dos de la renarde, un mouvement poilus, rien de bien grave. Elle n’avait plus qu’à attendre ce qu’il pourrait lui dire quand à cette proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Jeu 13 Sep - 11:44

Encore une fois, Phovos ne savait pas ce qu'il pouvait se passer, bien qu'il pouvait légèrement ressentir du mouvement autour de lui. Il se demandait encore combien de temps il allait devoir attendre avant d'être emmener dans un endroit d’où il ne repartira jamais. Après tout, qui voudrait s'occuper d'une personne qui était rejeté aussi bien par sa famille que par la société en elle même. Ce n'était pas comme si il avait encore de l'argent, ou encore quelque chose qu'il pourrait offrir à par lui même bien entendu, mais il était brisé, aussi bien physiquement que mentalement, y avait il individu qui apprécierait s'occuper d'une chose aussi cassé que lui?...

Mais il semblerait que quelqu'un souhaite s'occuper de lui, à savoir Stella, la jeune femme qui venait de le sauver plus tôt. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi elle voulait faire cela, surtout qu'avec ce qu'il avait subit, il n'était pas la personne la plus vivable qu'il soit. Il allait certainement avoir du mal à vivre correctement en société, peut-être même jamais, il ne voyait pas une personne traîné un tel boulet pendant toute sa vie, ou du moins une grande partie, mais lui poser la question était une bonne solution.


"Je ne comprend pas, pourquoi vouloir m'aider?"

Il avait beau chercher n'importe qu'elle possibilité de réponse, il ne voyait pas ce qui pourrait la pousser à l'aider, à vrai dire, même si elle était intéressé par son corps, son esprit n'arrivait plus à voir ce choix possible. Enfin, autre chose venait à son esprit, brisé depuis que personne ne soit venu l'aider pendant quelque temps maintenant. Il se demandait ce qu'elle pourrait vraiment en tirer de lui venir en aide de la sorte, ou alors..., il n'allait pas vraiment chercher à voir si cela était la réalité, il allait juste lui poser encore une fois la question, bien que pour être totalement honnête, il avait légèrement du mal avec sa manière de lui répondre, après tout, il touchait ces lèvres...

"Qu'allez vous y gagner de m'aider de la sorte..."

Son visage semblait montrer une certaine tension, il semblait après tout anticiper une réponse qui n'allait pas lui plaire de la part de la jeune femme à côté de lui. Oui, pour le moment, il ne pouvait pas savoir qu'elle n'était pas totalement humaine, ni même de ce monde à vrai dire, car s'il savait cela, peut-être lui laisserait il un peu plus le bénéfice du doute, après tout, elle ne venait pas de ce monde traître... Enfin, il ne pouvait faire qu'attendre sa réponse encore une fois, son destin était entre les mains de Stella après tout, il ne pouvait pas bouger d'ici sans aide et cela même avec toute la volonté du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Dim 16 Sep - 2:17

Stella avait proposé de l’aide, innocemment, elle ne pensait pas vraiment à ce qui se passerait après, elle savait juste qu’il fallait qu’elle l’aide d’une façon ou d’une autre sans trop savoir pourquoi elle devait le faire. Elle lui avait alors proposé de l’aide, sans la moindre arrière pensée, pourtant, l’homme ne sembla pas partager son avis. Elle le regarda un moment, sans comprendre. Pourquoi est-ce qu’il le questionnait ainsi ? La jeune femme soupira doucement et s’accorda l’autorisation de prendre place sur le bord du lit, près de lui, le matelas bougeant légèrement sous le poids de la jeune femme. Encore une fois, elle utilisa sa méthode pour communiquer avec lui, déposant doucement la main de l’homme sur ses lèvres alors qu’elle reprenait maintenant la parole, lentement et articulant soigneusement :

« D’une part parce que c’est mon travail, d’autre part, parce que d’une certaine façon, je me sent responsable de vous, puisque c’est moi qui vous ait trouvé et je ne vous laisserais pas tomber maintenant que tout le monde semble vous tourner le dos. »

Stella le regarda un moment, elle lui aurait bien sourit pour le rassurer, mais il ne la voyait pas de toute façon, alors elle se mordilla légèrement la lèvre avant de soupirer et d’à nouveau déplacer une mèche de cheveux sur le front de l’homme. Elle avait des geste doux, aussi bien parce que c’était ce qu’on lui avait appris que parce qu’elle ne voyait aucune raison d’agir différemment. Elle agissait tout en douceur. La renarde ne comprenait pas pourquoi cet homme se montrait aussi méfiant avec elle, alors qu’elle ne lui avait voulu aucun ma, elle lui avait même sauver la vie… Il aurait peut-être préférer mourir ? Non… C’était trop triste de penser ainsi ! Il lui avait alors demandé ce qu’elle avait à gagner à l’aider ainsi et la rousse avant penché la tête sur le coté, tenant toujours ses mains dans les siennes. Elle soupira doucement, puis, elle remonta à nouveau ces mains sur ses lèvres avant de reprendre la parole aussi paisiblement que possible malgré ses oreilles basses sur son crâne.

« Je n’y gagnerais rien… probablement. Mais quelle importance. C’est mon travail que d’agir ainsi et puis, il faut être sans coeur pour ne pas aider les autres quand on peu le faire… De plus… Pour le moment je ne fais que vous proposer tout ça. C’est à vous d’accepter cette main tendue et de signer les documents quand je les recevrais. Ne vous en faites pas, une signature électronique en appliquant votre doigts suffira probablement… Si vous me donner votre accord, je demande le dossier et nous nous occupons de tout. »

Oui, enfin, cela lui permettrait en tout cas légalement de s’occuper des soins dont l’homme avait besoin. La jeune femme le regarda un moment sans trop savoir ce qu’elle allait bien pouvoir faire pour le convaincre. Ce n’était pas vraiment facile puisqu’il ne pouvait pas l’entendre. En tout cas, elle était toujours assise sur le rebord du lit, relâchant doucement les mains de l’homme, même si elles étaient toujours proche de son visage. Elle le regarda un moment sans trop savoir ce qu’elle pouvait faire de plus pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Lun 24 Sep - 3:49

Son travail, cette dernière devait être donc une sorte d'infirmière aussi?, cela pouvait expliquer pourquoi elle avait voulu le sauver alors que d'autre personne ne cherchait qu'à l'ignorer. Enfin, ce n'était qu'une partie de la raison certainement, encore une fois, il ne se faisait pas d'illusion quand à ce qu'elle pouvait peut-être penser. Il aurait pu certainement arrêter de penser d'une manière si négative, mais la fêlure qu'il avait ressentit quand personne n'avait osé s'approcher de ce dernier pendant quelque jours n'allait pas disparaître de si tôt...

Phovos n'arrivait pas à y croire, elle n'allait vraiment rien gagner à lui sauver la vie, même pas l'utilisation de produit prototype?, il se demandait vraiment si il avait de la chance d'un seul coup. Qu'avait il à perdre, cela était bien la seule question qu'il se posait en ce moment, alors qu'elle lui expliquait ce qu'il avait à faire. Être sans cœur, depuis peu, c'était ce qu'il pensait être le plupart des personnes de ce monde, alors pourquoi pourrait elle être une exception. Mais encore une fois, il lui avait donner sa chance, il avait voulu tenter d'être croyant, et c'était pour cette raison qu'il prononça ces prochaines paroles.


"Je vais être clair, je ne fait confiance qu'a vous, j'ai subit en trop peu de temps trop de trahison..."

En tout cas, Phovos avait donner son accord, mais si pour le coup, cela avait été d'une manière assez étrange. Il ne fallu pas beaucoup de temps pour qu'il puisse utiliser son pouce pour une signature électronique, ce dernier ayant sentit au toucher ce qu'on venait de lui faire. Jusque la, elle n'avait pas mentit, mais il allait devoir être accompagner jusqu'à ce qui allait être sa nouvelle pension, ou alors prison, il ne pouvait pas dire. Ce qui était dérangeant avec le manque de bruit était qu'il ne savait pas si il en disait trop ou pas assez à Stella, ou alors si il ne faisait pas attention en parlant à voix haute.

"J'espère juste que vous ne regretterez rien."

Il garda donc la tête basse, il n'y avait qu'elle pour l'emmener maintenant et un docteur arriva quelque minutes plus tard avec une chaise roulante, demandant un coup de main à Stella pour qu'il soit mis dessus. Cette impression d'être pris au piège dans son propre corps, Phovos n'aimait pas cela du tout, surtout quand sa vie était entre les mains de quelqu'un qu'il n'avait jamais vu. Certes, la question de confiance avait été abordé mais qui sait ce qu'elle pouvait montrer, rien qu'avec les expression de son visage. Oui, ce dernier apprenait beaucoup en regardant les gens et sans sa vue, il était peut être un peu trop vulnérable.

"Je n'aime pas cette impression de paraplégie."

Il ne pouvait pas bouger, il ne pouvait pas entendre ni voir, alors autant expliquer de vive voix ce qu'il se passait. Même si bon, pendant qu'elle allait l’amener, elle ne pourrait pas lui parler de sa manière habituelle, chose qu'il le faisait quand même très légèrement rosir, il ne c'était pas attendu à cela après tout. Phovos respirait légèrement plus vite que la normal mais cela était pour une raison assez simple, il voulait sentir le changement de pièce, avoir le plus d'information possible. Il n'aimait pas cette sensation d'impuissance et réfléchissait déjà à ce qu'il allait demander à Stella une fois qu'il sera poser. En parlant d'elle, si jamais il avait de quoi vivre un peu plus normalement, allait elle quand même devoir le suivre?, pas qu'il trouvait cela des plus dérangeant, mais il était vrai qu'il y avait des risques..., enfin, il pourra toujours aborder cela une fois arriver à bon port.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Lun 24 Sep - 15:47

Stella voulait simplement l'aider, elle ne pensait pas vraiment à ce qui pourrait se passer suite à cela. Elle lui avait donc proposé un coup de main quand à tout ça et quand elle avait reçu son contrat sur sa tablette, elle le lui avait fait signer le contrat. Bon, pour le moment, il n'en savait pas vraiment plus sur tout ça, mais bon. Il signa avec l'emprunte de son pouce et elle avait sourit simplement. Bien sur, ça non plus, il ne pouvait pas vraiment le voir. Phovos lui avait alors dit qu'il n'avait confiance qu'en elle, lui expliquant qu'il avait subit un peu trop de trahison et elle se mordilla doucement la lèvre. L'homme lui avait maintenant dit qu'il espérait qu'elle ne regretterait rien et la jeune femme avait sourit doucement avant de poser sa main sur l'épaule de l'homme pour le rassurer comme elle le pouvait. Elle ne s'inquiétait pas trop. Elle, elle avait juste envie de l'aider. Elle commença alors à fouiller, récupérer les quelques biens que l'homme pouvait avoir eut en se faisant agresser.

Une fois le dossier renvoyer à son travail, ils envoyèrent une ambulance pour les récupérer tout les deux. Ce dernier vint alors vers lui avec un fauteuil roulant. Stella le salua et échangea quelques mots avec lui. Ensuite, ils avaient doucement soulevé l'homme pour l'installer tranquillement dans le fauteuil, veillant à ce qu'il soit le plus à l'aise possible quand à tout ça. La renarde souriait doucement, posant de temps à autres sa main sur l'épaule de l'homme pour le rassurer comme elle le pouvait. Doucement, ils réglèrent les papiers, puis, ils installèrent Phovos à l'arrière. La femme échangea encore quelques mots avec l'ambulancier et elle tira ensuite une sorte de banquette près de lui avant qu'ils ne finissent par démarrer et partir vers le centre de repos et de soin. Elle hésita un moment, puis, elle finit par tendre la main de l'homme et la presser légèrement, comme pour lui faire comprendre qu'elle restait à ses cotés, que tout se passait bien.

Elle ne parlait pas, ça ne servait à rien, puisqu'il ne l'entendrait pas de toute façon. Stella se mordilla doucement la lèvre et attendit les quelques minutes de trajets avant que la voiture ne s'arrête. Pour le moment, communiquer était assez compliqué, mais elle allait faire de son mieux pour l'y aider, comme elle s'était engagée à le faire avec ses patrons. Elle souriait simplement et emmena alors Phovos dans ce qui serait sa chambre pour un petit moment en tout cas. Stella l'aida tranquillement à s'installer avant de reprendre délicatement l'une de ses mains pour les poser sur ses lèvres.


"Reposes toi... Je vais voir ce qu'on peux faire pour t'aider le plus rapidement possible. Ne t'en fais pas."

Stella sourit doucement et lui posa doucement une main sur l'épaule comme pour le rassurer autant que possible. La jeune femme se passa doucement une main dans la nuque et alla rejoindre ses collègues au comptoir, prenant sa tablette pour prendre des notes quand à tout cela. Elle pris quelques notes avant de revenir dans la chambre, tirant une chaise près du lit où l'homme devait s'installer. Il lui faudrait probablement des examens pour voir ce qui pouvait être fait... et dans quel sens. Elle s'assit à nouveau et posa simplement une main sur son poignet pour lui signaler son retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phovos
Handicapé
Humain
Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 32
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Ven 5 Oct - 2:39

Il n'y avait pas grand chose dans ce qui était les poches de Phovos, après tout, il était de service au moment ou il avait subit ce coup. Néanmoins, il semblait y avoir les clé de sa maison parmi ce qui avait été possible de ramener de la ou il travaillait auparavant. Si jamais Stella posait des questions la dessus à la personne qui avait apporter tout cela, sa seule réponse allait être qu'ils ne semblaient plus vouloir le voir, une réponse qui avait été d'ailleurs assez sèche, laissant un froid dans le dos. Quoi qu'il en soit, mise à part les clé de ce qui devait être son appartement, Phovos semblait avoir un calepin, un téléphone portable ainsi que son porte-feuille. Le calepin ne semblait pas contenir beaucoup de chose, surtout des détails sur ce qu'ils faisaient en général, ainsi qu'étrangement, un compteur de fidélité sur ce qu'il avait considéré comme ces amis. Aussi tristement que cela puisse paraître, il semblait avoir assez confiance en ces camarade de travail, ce qui démontrait que leur trahison l'avait encore plus marqué, d'ou les réactions qu'il avait du montrer a Stella. Pour ce qui était de relation amoureuse, il n'y avait aucune note, même pas un nom, il 'avait donc jamais connu l'amour de sa vie. Du côté de son porte-feuille, il semblait tout y avoir, aussi bien sa carte d'identité que pas mal d'argent. Il ne semblait pas se vanter de ce qu'il gagnait en gonflant son porte monnaie, toutefois, tout ce qu'il possédait semblait démontrer qu'il ne semblait pas manqué d'argent, peut-être n'était il pas dépensier? Son téléphone ne semblait pas avoir beaucoup de contact, à vrai dire, il n'y avait que des numéro avec la catégorie du travail, rien ne semblait être vraiment dans la famille ni même les amis.

Enfin, Phovos ne semblait pas trop bouger, ce n'était pas comme si ce dernier pouvait vraiment se déplacer dans l'ensemble. Il pouvait néanmoins sentir le contact de Stella sur son épaule, ou alors sur sa main. Comment pouvait il savoir qu'il s'agissait d'elle?, simplement qu'elle semblait faire un peu plus attention à lui que les autres, sa main semblait également un peu plus petite. Il ne pouvait pas montrer ce qu'il ressentait en ce moment, tout ce qu'il pouvait penser, néanmoins, ces doigts semblaient légèrement bouger, semblant chercher à mieux connaître la main qui venait souvent contre la sienne pour maintenant un semblant de réalité pour l'homme.

Toujours plus de mouvements fut ressentit avant qu'il ne soit finalement installé dans ce qui semblait être un lit, ce qui ne le dérangea pas, autant être sur quelque chose de doux n'est ce pas? Stella lui conseilla alors de ce reposer et pour être parfaitement honnête, il avait peur de dormir, il ne voulait pas savoir ce qui allait se passer si il se reveillait de nouveau dans cette obscurité totale. Néanmoins, avec le peu de tension qui commençait à s'évaporer par l'aide qu'on venait de lui donner, Phovos ne pu que très légèrement hocher la tête avant de commencer à s'endormir.

Quand Stella arriva après avoir prit quelque notes, elle pu rapidement constaté que le visage de l'homme semblait un peu crispé, comme si il faisait un mauvais rêve. Cela était en effet la réalité, ce dernier semblait couler dans une masse sombre et lourde. Il avait beaucoup de mal à respirer alors que tout ce qu'il entendait autour de lui et ce qu'il ressentait s'estompait dans un brouillard pour finalement disparaître. Il failli paniquer oui, il était un peu brisé après tout, toutefois, la main de Stella sur son poignet lui suffit pour se calmer légèrement, il y avait un contact, alors il n'était pas perdu.

Il fallait s'en douter, cela lui suffit pour se réveiller, il semblait avoir les yeux humide mais il ne pleurait pas vraiment. Il chercha à tourner la tête, à essayer de mieux se rendre compte d’où il était, mais sans repère, il n'y avait que ce qu'elle allait pouvoir lui dire pour l'aider. Se rendant compte qu'il n'avait pas d'autre possibilité que de lui parler pour avoir de l'aide, Phovos ouvrit la bouche pour tenter de communiquer avec la femme qui se trouvait à côté de lui, sans même savoir qu'elle n'était pas comme les autre.

"Dite moi, vous avez besoin de savoir quelque chose de particulier?"

A vrai dire, ce dernier avait l'habitude des hôpitaux, après tout, il avait toujours eux des aides mécanique pour bouger et dans sa vie de tout les jours. Par ailleurs, cela était dommage que ce qu'il avait sur lui auparavant avaient été volés, mais cela était de la bonne qualité alors il ne c'était pas étonné du résultat. En tout cas, si elle lui demandait certaine information, il pourra certainement lui donner quelque informations, pour le reste..., peut-être devrait elle allé chez lui?..., il n'y avait pas vraiment de choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Paws
Assistante personnelle Hybride renarde Caprica
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2018

MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   Ven 5 Oct - 19:05

Bien sur, Stella fut nommée comme responsable de Phovos, ce serait à elle de voir à organiser le planning de ses soins avec les médecins. C'était une grosse responsabilité, mais elle s'y engageait et de toute façon, elle le lui avait promis alors elle comptait faire au mieux pour respecter ses engagement vis à vis de lui. Elle avait donc profité qu'il se repose pour prendre les premiers rendez-vous et compléter le dossier comme elle le pouvait avec les informations qu'elle avait pu trouver dans ses affaires. Après quelques instants, elle avait mis ça de coté avant de simplement aller rejoindre son protéger, lui faisant part de sa présence et le tirant du sommeil. Ce n'était pas vraiment ce qu'elle recherchait, mais bon. puisqu'il était réveiller maintenant, elle allait peut-être pouvoir achever de remplir le dossier, mais... Sans parler de manière direct, c'était un peu compliqué... Elle soupira doucement et garda la main de l'homme au creux de la sienne, sans un mot.

Au moins, il avait pu se reposer un peu et c'était probablement mieux pour son esprit qui avait clairement été touché par cela. Phovos allait probablement avoir beaucoup de mal quand à tout ça, mais elle, elle ne savait plus trop quoi faire. Avant qu'il se réveille, elle avait compris qu'il avait probablement eut un cauchemar, alors, doucement, elle tentait de le rassurer du mieux possible avec sa présence et ses contacts. Stella repoussa doucement quelques mèches de cheveux du visage de l'homme, continuant de l'apaiser comme elle le pouvait. Finalement, il lui demanda si elle avait autre chose à lui demander et elle avait doucement sourit avant de hausser simplement les épaules. Elle pris alors calmement sa main et, comme elle en avait pris l'habitude maintenant, elle la porta à ses lèvres et commença à parler lentement, en articulant soigneusement chacun des mots :


"J'ai besoin de plusieurs informations en effet, mais cela n'est pas pressé, je pourrais combler les informations manquantes quand nous aurons un moyen de communiquer plus facilement. Ne vous en faite pas."

Elle garda alors sa main posée contre ses lèvres alors qu'elle souriait doucement pour tenter de l'apaiser autant que possible. Elle ne savait pas trop comment réagir et, mal à l'aise, la renarde lui avait alors posé une question, tenant toujours sa main tout contre ses lèvres :

"M'autoriser vous à aller chercher quelques affaires à vous chez vous ? Vous allez devoir rester un certain temps ici, le temps que l'ont vous soigne. Ne vous en faite pas Phovos, tout va bien se passer."

Stella soupira doucement et fit de son mieux pour apaiser l'homme comme elle le pouvait. C'était assez compliqué, mais elle ferait probablement de son mieux quand à tout ça. Elle attarda ses mains contre les mains de l'homme peut être juste un peu trop longtemps, puis, elle laissa retomber la main de l'homme à son coté, sans vraiment savoir quoi faire pour le moment. C'était vraiment compliqué.


Stella avait fait de son mieux pour gérer les soins de l'homme et, quelques jours plus tard, il y avait eut l'opération qui permettrait à l'homme d'entendre à nouveau. Il avait été endormit, puis, on lui avait greffé le mécanisme. Il avait fallu attendre un peu avant d'activé l'appareil, le temps de s'assurer que l'homme n'ai pas de rejet. Il n'y en avait pas eut et le mécanisme fut activé, ce qui n'était pas plus mal. Stella avait donc commencer à parler avec lui, elle souriait toujours et continuait à avoir l'habitude de lui prendre la main et de le toucher pour l'apaiser autant que possible. Elle avait donc régularisé sa présence ici, et avait été chercher quelques affaires de l'homme, avec son autorisation, bien entendu.. Elle se chargeait aussi de laver son lingue quand le besoin s'en faisait sentir. D'ailleurs, elle était maintenant en train de ranger tout ce linge tout en lui parlant, d'une voix claire. Elle lui énonçait ce qu'elle avait lavé, puis, finalement, elle était revenue s'asseoir près de lui. Une habitude maintenant, en quelque sorte. Tranquillement, elle avait pris sa main, avant de prendre la parole en souriant.


"Il y a une chose qui m'étonne, Phovos, vous n'avez jamais chercher à savoir à quoi je ressemble jusque là. Je veux dire... Oui... Bien sûr, vous ne pouvez pas voir... Mais je veux dire... il y a d'autres moyen de savoir."

Puis, elle déglutit légèrement et pris les mains de l'homme avant de les poser sur son visage, le laissant découvrir à quoi elle ressemblait alors que sa queue se mouvait nerveusement dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Complètement détruit [Stella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Complètement détruit [Stella]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternia :: L'univers :: Caprica :: Places et rues-
Sauter vers: